Site Overlay

Pourquoi les mangas sont-ils si populaires ?

L’art du manga est devenu depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale un véritable art à part entière au Japon. S’il tire ses origines dans l’estampe japonaise, il a évolué et possède aujourd’hui une technique d’illustration plus moderne. De sa naissance en tant que simple “dessin non abouti” à un vrai produit de consommation, le manga s’est imposé à côté de grandes oeuvres et a su s’exporter partout dans le monde. Mais pourquoi a-t-il gagné en popularité et comment est-il parvenu à s’implanter pleinement au pays du soleil levant ?

boutique de manga

Le manga, véritable élément culturel au Japon

De la naissance au développement du manga

Les premiers “mangas” ont fait leur apparition au Japon à partir du 13e siècle. Leurs ancêtres s’appelaient les Emakimonos. Ces rouleaux de papier ou de soie étaient illustrés et calligraphiés à la main afin de raconter une histoire. Ce n’est cependant qu’après la Deuxième Guerre Mondiale que cet art va évoluer et se démocratiser. En effet, l’après-guerre va entraîner une forte influence américaine au Japon et notamment avec l’importation de comics. C’est à partir de 1947 que le manga va se moderniser avec Osamu Tezuka, aujourd’hui considéré comme le “Dieu du manga”. Il sera à l’origine des techniques et des codes du manga que l’on connaît aujourd’hui.

Immersion dans la culture japonaise

Si le manga est aussi populaire au Japon mais aussi dans le monde, c’est parce qu’il permet une vraie immersion dans la vie quotidienne des japonais. On le découvre notamment à travers de nombreuses histoires et problématiques de la vie de tous les jours. 

En fonction des histoires, il permet à la fois de faire découvrir une partie très traditionnelle et une partie plus moderne du pays. 

Les mangas permettent de promouvoir la culture nippone, ils permettent aussi aux japonais de s’évader, de s’identifier et sont un véritable support moral au quotidien. Ils sont donc pleinement intégrés dans la vie de tous les jours. De plus, ils touchent toutes les classes sociales et les générations ; ils ne sont donc pas réservés à une certaine catégorie de personnes, ce qui contribue grandement à leur popularité.

estampes japonaises anciennes

Les spécificités du manga

Les mangas respectent tous des codes bien spécifiques, avec notamment leur sens de lecture (de droite à gauche) et leurs dessins presque exclusivement en noir et blanc. Chaque mangaka a son propre style de dessin ce qui leur permet d’être uniques, même si les expressions des personnages respectent eux aussi de nombreux codes étrangers à ceux utilisés en Europe (le saignement de nez, les expressions de colère ou encore la goutte de gêne sont énormément utilisés dans les mangas). 

Les japonais étant très nombreux à lire des mangas, ceux-ci sont généralement triés selon la démographie, le genre et parfois selon le format de publication. Il existe six classes démographiques afin de les triers :

  • Kodomo : Destinés à un public très jeune, souvent moins de 10 ans.
  • Shōjo : Destinés à un public féminin jeune, entre 8 et 18 ans.
  • Shōnen : Destinés à un public masculin jeune, entre 8 et 18 ans.
  • Josei : Destinés à un public féminin adulte
  • Seinen : Destinés à un public masculin adulte
  • Seijin : Destinés à un public plus adulte que le Seinen, les sujets abordés sont un peu plus sérieux.

Il faut aussi savoir qu’avant d’être édités, les mangas apparaissent dans un premier temps dans des magazines de prépublication, les trois principaux étant Shōnen Jump, Shōnen Magazine et Shōnen Sunday. Les lecteurs sont amenés à voter pour les histoires qui les ont intéressés et celles qui rencontrent du succès sont généralement adaptés en mangas. 

Importance du manga pour l’économie japonaise

Engouement autour des produits dérivés

Si les mangas font partie intégrante de la vie des japonais, leur univers attire tout autant. Depuis quelques années, on peut observer une importante quantité de produits dérivés en tous genres : figurines, porte-clés, peluches, accessoires, costumes… Les magasins japonais débordent de rayons de produits dérivés des mangas les plus célèbres comme Naruto, Dragon Ball ou encore One Piece. Parfois, ces rayons sont même plus nombreux que les rayons dédiés à la vente des mangas eux-mêmes. Si les japonais adorent se procurer tous types de produits dérivés, les touristes n’hésitent pas non plus à se faire plaisir afin de ramener des souvenirs typiques de leurs mangas préférés.

Les mangas, acteurs du tourisme au Japon

Nombreux sont les touristes venant au Japon spécialement pour la culture japonaise et pour les mangas. Un véritable boom touristique a d’ailleurs été observé en 2017 (+19,3%) et en 2018 (+8,7%). La popularité des mangas et de l’univers qui les entoure (notamment les animes qui sont de plus en plus regardés) pourraient être l’une des causes de cette augmentation de touristes.

Des villes comme Tokyo possèdent des quartiers spécialement dédiés à la culture geek et Otaku comme le quartier de Akihabara par exemple. On y trouve des milliers de produits en rapport avec les mangas, les animes et les jeux vidéos. D’autres quartiers possèdent également des buildings entiers dédiés aux mangas comme Nakano et son centre commercial pour les collectionneurs ou Ikebukuro et son “Pokemon Mega Center”. 

Kyoto est également une ville très appréciée par les amateurs de bande dessinées, et notamment parce qu’il accueille le Musée International du Manga. Des milliers d’exemplaires de bandes dessinées y sont entreposés. Enfin, les mangakas s’inspirent de leur culture et des paysages du Japon afin d’illustrer leurs mangas. Cela permet également aux lecteurs de vouloir découvrir par eux-mêmes ces paysages atypiques.

manga de tous les genres

Un véritable business dans le monde

Aujourd’hui les mangas représentent un véritable business aussi bien au Japon que dans le monde. Même si leurs ventes baissent peu à peu, ils continuent d’être rentables : En 2017, plus de 316 millions de mangas auraient été écoulés au Japon, ce qui correspond à 1,26 milliards d’euros. Cependant le monde des mangas ne s’arrêtent pas uniquement la vente de ses bandes dessinés ; le marché de l’anime où énormément de mangas sont adaptés chaque année est lui aussi en plein essor (en 2017 il aurait dépassé les 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

Les mangas connaissent une véritable exportation à l’étranger depuis de nombreuses années. Des conventions comme la Japan Expo à Paris réunissent des milliers de fans chaque année. 

La popularité des mangas au Japon a une véritable importance, aussi bien pour la promotion de la culture que pour l’économie du pays. L’univers du manga est ancré dans le mode de vie des japonais et cet art a su se démocratiser et évoluer au fil des ans. Aujourd’hui il permet de s’immerger et de faire découvrir l’histoire et la culture nippone à travers des illustrations aux styles très différents mais respectant certains codes culturels. 

Article rédigé par :
Coraline Mercier
Mail : coraline.redactionweb@gmail.com
LinkedIn : Coraline Mercier (https://www.linkedin.com/in/coralinemercier16/)
Partagez vos découvertes

Author: JapArt

Steen est autrice, rédactrice web SEO et amoureuse des arts. Vivant à Tokyo elle espère faire découvrir aux français les multiples facettes et secrets de l'art nippon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *